En préparation
Clefs pour le piano, Ziad Kreidy (éd.)

Le piano est-il un instrument d’art ou une machine performante ? A-t-il réellement progressé au cours de son histoire ?

Les spécialistes réunis par Ziad Kreidy sont d’avis différents. Mais, quel que soit le leur, les xixe et xxe siècles ont incarné à coup sûr une croyance différente au progrès.

Quelle est la place du piano dans la musicologie française ? Comment a-t-il été inventé ? Pourquoi Chopin modifiait-il ses partitions en passant d’un éditeur à l’autre ? Comment le jazz et la musique contemporaine ont-ils exploité le piano ? 

Pourquoi Steinway s’est-il imposé au xxe siècle ? Faut-il encore nommer le vieux modèle de Steinway piano moderne ? Comment seront les pianos du futur ? Plus puissants ? Plus colorés ? Plus diversifiés ? Seront-ils fabriqués en Europe, aux États-Unis, en Extrême-Orient, en Australie ? Qui ose innover aujourd’hui ? Et les compositeurs en quête de timbres nouveaux, seront-ils toujours attirés par cet instrument chantant et percussif ?

Un voyage à travers les aspects méconnus du piano, sans délimiter le champ de recherche ni gommer les divergences de pensée, voilà à quoi convie cet ouvrage collectif qui réunit, par des articles et des conversations, facteurs, universitaires, compositeurs et pianistes.



Les avatars du piano, Paris, Beauchesne, collection « L'Éducation Musicale », 1, 2012
Mozart aurait-il été heureux de disposer d’un Steinway de 2010 ? L’aurait-il préféré à ses pianoforte ? Et Chopin, entre un piano romantique et un piano moderne, qu’aurait-il choisi ?
 
Entre la puissance du piano d’aujourd’hui et les nuances perdues des pianos d’hier, où irait le cœur des uns et des autres ?
  
Personne ne le saura jamais. Mais une chose est sûre : ni Mozart, ni les autres compositeurs du passé n’auraient composé leurs œuvres de la même façon si leur instrument avait été différent, s’il avait été celui d’aujourd’hui.  
 
Mais en quoi était-il si différent ? En quoi influence-t-il l’écriture du compositeur ? Le piano moderne standardisé, comporte-t-il les qualités de tous les pianos anciens ? Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Qui a raison, des tenants des uns et des tenants des autres ? Et est-ce que ces questions ont un sens ?  
 
Un voyage à travers les âges du piano, à travers ses qualités gagnées et perdues, à travers ses métamorphoses, voilà à quoi convie ce livre polémique conçu par un des fervents amoureux de cet instrument magique.
Takemitsu. À l’écoute de l’inaudible, Paris, L’Harmattan, collection « Univers Musical », 2009
Coup de cœur Musique Contemporaine 2010 de l’Académie Charles Cros
Qui connaît Takemitsu, le plus grand compositeur japonais contemporain, qui faisait de la musique traditionnelle selon des méthodes occidentales, de l’orchestration occidentale selon des méthodes japonaises, qui donnait au silence autant de sens et d’importance qu’au son et qui, cependant, pouvait produire des sons jamais entendus jusque-là ? 
 
Ziad Kreidy nous entraîne avec lui dans des jardins japonais policés, dans des univers inconnus, dans des espaces de silence comme dans des univers irréels, cosmiques, dans un monde où l’homme est petit, tout petit, égaré dans une nature, autour de lui grandiose… 
 
Un dépaysement total, une musique qui vient d’ailleurs mais que bizarrement, on connaît à l’instant comme faisant partie d’un monde que l’on ne soupçonnait pas avoir en soi. 

Feuilletez quelques pages du livre